Juju Expat & Cie

Presqu'île de Sao Lourenço à Madère
Voyage

Mon top six des randonnées à Madère

Hello chers Lecteurs & Cie,

Chose promise, chose due. Voici le 2ème épisode de ma série d’articles sur Madère, l’île aux milles visages (lire le 1er article ici). C’est donc parti pour la suite de mes aventures estivales à Madère. Cette fois-ci nous allons parlé des randonnées à Madère ! Alors de quoi s’agit-il concrètement:

  • Je vais d’abord vous éclairer sur la raison de l’expression « l’île aux milles visages »
  • Je vous mettrai ensuite l’eau à la bouche avec les 6 randonnées spectaculaires à ne pas rater
  • Nous finirons par quelques conseils pratiques pour préparer sa valise de randonneur 🙂

Mais au fait, pourquoi « l’île aux milles visages » ?

Je trouve que cela résume bien Madère. Sur ce tout petit bout de rocher (environ 800 km2), vous trouverez des côtes escarpées, de la petite et moyenne montagne (le point culminant, appelé Pico Ruivo, est à 1862 mètres d’altitude), des plages de galets et 2-3 plages de sables (généralement artificielles), une grande presqu’île rocailleuse et un énorme plateau central appelé plateau de Paul da Serra. Côté végétation, il y a des zones désertiques, de la forêt laurisylve, des fleurs « en veux-tu en voilà ».

Par ailleurs, je vous le dis si vous ne le savez pas, Madère est en fait un archipel. Il y a donc une petite île, Porto Santo, située à 2h de bateau ou 20 minutes d’avion de Funchal. Nous y avons passé 3 jours pour clore notre séjour. C’est une île disposant de 8 km de plage de sable et dont le paysage est plutôt désertique, surtout en août. Mais cela vaut le détour si vous voulez lézarder au soleil après quelques jours de vacances plus ou moins sportive sur l’île de Madère.

Que fait-on pendant 15 jours à Madère ?!

On marche, on marche, on marche !!!

Vous l’aurez deviné au travers du premier épisode de mes articles sur Madère et à la lumière de ce titre, la marche est une passion commune dans notre couple. Alors je pourrais vous décrire un séjour idyllique de marcheurs, c’est-à-dire un séjour itinérant sans voiture. Il n’en est rien. Malheureusement, petite parenthèse personnelle, j’ai depuis plusieurs années des douleurs plus ou moins gênantes au pied gauche et cela m’empêche d’envisager la marche prolongée au quotidien. Bref, nous avons donc opté pour l’itinérance en voiture avec de la marche un jour sur deux ou plus quand madame « pitoune mal fichue » se porte bien ! J’en profite pour vous conseiller de louer une petite voiture. Elle peinera dans les côtes mais vous passerez partout. En effet, certaines routes sont particulièrement étroites. Âmes sensibles, accrochez-vous à la poignée du véhicule !

Je vous propose donc de découvrir une partie des visages de l’île au travers des 6 randonnées à Madère que nous avons particulièrement apprécié avec mon mari :

  1. La presqu’île de São Lourenço

    C’est une jolie marche de 3 heures sans grandes difficultés. Lorsque vous prenez l’avion pour venir à Madère, vous apercevez cette presqu’île aride et soumise aux vents de l’Atlantique. C’est un beau parcours situé au Nord-Ouest de Funchal pour débuter votre séjour sur l’île.

    Si vous voulez voir à quoi ressemble la presqu’île de São Lourenço au printemps, jetez un coup d’œil à ce carnet de voyage !

  2. Du Pico do Ariero au Pico Ruivo

    Le Pico do Ariero culmine à 1818 mètres et le Pico Ruivo à 1862 mètres. Cette randonnée aller-retour entre les 2 points culminants de l’île dure 5 à 6 heures et présente un dénivelé assez important. Vous descendez du Pico do Ariero et remontez au Pico Ruivo. Inversement dans l’autre sens avec donc un joli total de 1000 mètres de dénivelé ! La randonnée est cependant très bien sécurisée et relativement accessible si vous êtes bien équipés. Il est possible de se restaurer au Pico do Ariero.

    Il est aussi possible de se rendre  la station météorologique du Pico do Ariero (la jolie boule de glace sur les photos ci-dessous) et de parcourir quelques sentiers sécurisés avec de magnifiques belvédères si vous ne souhaitez pas vous engager dans la randonnée entre les deux pics. Du coté du Pico Ruivo, il existe aussi une randonnée aller/retour de 2 heures 15 depuis Achadas do Teixeira. Vous pouvez donc avoir deux jolis points de vue des deux côtés sans marcher 6 heures !

  3. Caldeirão Verde

    Caldeirão Verde est une véritable plongée dans la verdure à flan de falaise. La végétation sur ce parcours est à couper le souffle. Assez bien sécurisée, cette randonnée aller-retour de Queimadas à la chute d’eau de Caldeirão Verde dure environ 3-4 heures, longe une jolie levada et traverse un tunnel. La lampe de poche est donc obligatoire ! Depuis Caldeirão Verde, vous pouvez prolonger votre ballade jusque Caldeirão do Inferno. C’est d’ailleurs le seul chemin pour accéder à Caldeirão do Inferno.

  4. Belvédère de Balcões

    Voilà une petite marche toute simple de 1 heure 30 mais très gratifiante avec la vue depuis le belvédère de Balcões.  En partant depuis Ribeiro Frio, vous suivez la levada de Serra do Faial et finissez par une vue panoramique sur la vallée de la Ribeira da Metade. Mon petit conseil: démarrez votre randonnée avant 10 heures car par la suite, c’est un peu l’autoroute !!! (Ce conseil s’applique aussi pour la randonnée précédente)

  5. Levada das 25 Fontes

    Cette randonnée commence par une descente douce et vous offre la possibilité de suivre 2 parcours: le PR6.1 le long de la levada do Risco et le PR6 vers la lagoa das 25 Fontes. La difficulté de cette randonnée aller-retour de 3 heures est moyenne car il y a un peu de dénivelé. C’est un hâvre de fraîcheur et de verdure. Par ailleurs, les chutes d’eau y sont assez spectaculaires. Petit détail: au niveau du parking, on vous propose une navette assez chère pour éviter le parcours en bitume jusqu’au point de départ. Nous l’avons fait à pied. Cela prend 15-20 minutes à la descente et 30 à la montée. C’est assez ombragé à certains endroits donc tout à fait envisageable pour les plus courageux !

     

  6. Verada do Pico Branco à Porto Santo

    Il y a peu de chemin de randonnée sur Porto Santo. Celui-ci vaut offre une belle vue sur le reste de l’île et sur des falaises vertigineuses et acérées. Cette randonnée dure entre 2 et 4 heures en fonction des options que vous choisirez et elle vaut définitivement le détour !

Randonnées à Madère à la belle saison, que met-on dans sa valise ?

Si vous partez dans l’idée de profiter des nombreux sentiers de randonnées à Madère, voici la liste des indispensables pour la belle saison :

  • Chapeau, lunettes et crème solaire indice 50

    Le soleil peut être très agressif en été, atteignant parfois les indices UV maximum. Alors on ne plaisante pas avec son capital soleil et attention au coup de chaleur !

    Randonnée de Caldeira Verde
    Tunnel de Caldeira Verde
  • Une lampe torche par personne

    Hé oui, il y a quelques tunnels sur les itinéraires de randonnée. Ils peuvent être long et étroits donc franchement être tributaire de la lampe torche de la personne devant vous, à éviter si vous ne voulez pas finir avec une entorse et/ou une bosse sur la tête. Oui, oui, certains tunnels nécessitent de se baisser ! Attention la tête (dommage pour nos amis les grands) ! Et ils seront parfois humides voire à limite de petit ruisseau. cela dépend de la météo avant et pendant votre passage.

  • Sac à dos

    Bien évidemment, on ne part pas sans son sac à dos et on se munit de vivres en quantité suffisante, de son petit kit de survie etc. Il existe pleins de source d’information sur le minimum requis pour une randonnée en toute sérénité.

  • Chaussures de randonnée

    N’escomptez pas vous contenter de petites baskets de sport. Pour peu qu’il pleuve pendant votre séjour, vous ne pourrez pas aborder certains sentiers même simples sans de bonnes chaussures. Chaussures montantes si vous portez de la charge (randonnées itinérantes) ou si vous avez les chevilles un peu fragiles. Néanmoins la plupart des randonnées tolèrent de bonnes chaussures basses avec un bon grip.

  • Pantalon-short

    C’est vraiment le vêtement flexible que je conseille. Il est possible que vous ne portiez que le short en randonnée mais si le vent se lève en altitude, comme cela est souvent le cas au Pico do Ariero par exemple, vous serez bien heureux de revêtir vos « jambes » !

  • Poncho/Cape de pluie/K-way

    Personne ne vous aura caché que Madère peut aussi être une île humide. Sinon d’où viendrait toute cette verdure ! Alors, on ne joue pas les divas et on prend son « way-ka » !

  • Guide de randonnées

    La plupart des randonnées ne sont pas compliquées au niveau de l’itinéraire mais le guide permet de s’assurer des points de difficultés, de la durée et du matériel requis avant de se lancer à l’aventure. Le guide Rother est vraiment super. Il permet de connaître tous les points que j’ai cité. En prime, il indique des haltes pour manger/boire et son mini format est idéal pour ne pas encombrer votre sac à dos (il passe même dans les poches latérales d’un pantalon-short !). Vous pouvez aussi trouver quelques infos sur les sites Madeira-live.com et VisitMadeira.pt.

 J’espère que cet article vous donnera envie de chausser vos chaussures de randonnées à Madère ou ailleurs !

Et vous, quelles sont vos randonnées préférées à Madère ? N’hésitez pas à commenter !

Juju

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

be589a4c5f0e40057ef89bad94fd390dZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ